Accueil > Actualité > L'actualité du marché de l’emploi > L’emploi dans le secteur de la culture
L’emploi dans le secteur de la culture
Date de publication : 31/08/2020
Face au Coronavirus, le secteur de la culture a subi un choc sans précédent de son activité avec des salles de théâtre vides, des musées fermés, des événements culturels annulés et des artistes en situation de précarité. Pour continuer de faire vivre la culture en France mais aussi en Europe, des mesures ont été prises pour permettre une activité minimum et un retour à la normale dans les prochains mois.

Voici un point d’éclaircissement sur ce secteur d’activité avec ses métiers et son marché de l’emploi bien spécifique.

La culture, un secteur en crise

Quelques chiffres sur ce secteur

Le secteur de la culture compte en tout 1200 musées, 43 000 monuments nationaux, 265 000 associations et 160 000 entreprises culturelles, et concerne en grande partie le secteur public. Le ministère de la Culture est extrêmement impliqué concernant la préservation et le rayonnement du patrimoine national.

Avant l'épisode pandémique, le poids de la culture en France était estimé à 2,3% de l'économie, avec un chiffre d'affaires de 97 milliards d'euros pour une valeur ajoutée de 47 milliards d'euros.

La culture n’est pas prioritaire

Avec la distanciation, la fermeture des institutions culturelles a entraîné une forte baisse de leurs revenus soit une moyenne de 80% des recettes. L’OCDE a annoncé une diminution des dépenses culturelles dans les foyers en Europe depuis la mise en place du confinement. Celles-ci ne sont pas une priorité pour les familles et les consommateurs en général.

La numérisation du travail des artistes

Les artistes qu’ils soient acteurs ou musiciens, comme les théâtres et les salles de concerts ont mis en ligne une partie de leurs productions afin d’assurer une continuité pendant la période du confinement.

En mettant à disposition leur travail gratuitement sur internet, les artistes pourront-ils de nouveau monétiser leur travail lorsque la situation reviendra normale, c’est toute la question que se pose ce secteur d’activité.

L’intervention de l’Etat

En France, après la mise en œuvre de mesure en faveur de la culture dans le cadre d’un plan de soutien d’un montant de 110 milliards d’euros dès les premiers jours de la crise, le gouvernement a élaboré un plan global visant à accompagner la reprise du secteur.

Celui-ci accompagne la réouverture des lieux de culture notamment les librairies, les disquaires, les bibliothèques, les galeries d’art et les musées.

Des actions concrètes avec un soutien européen

Le gouvernement prévoit également le remboursement anticipé de certains crédits d’impôts, le report du paiement des loyers et charges. Les droits des artistes et techniciens intermittents du spectacle, sont prolongés d’une année, jusqu’à fin août 2021.

La Commission européenne a aussi décidé de la suspension de l’application des règles régissant les aides d’Etat. Cette flexibilité permet ainsi de venir en aide aux secteurs économiques les plus durement touchés par la crise en matière d’emploi. 

La culture et ses métiers

Avec environ 635 000 salariés, le secteur de la culture couvre de nombreux métiers et domaines artistiques. Il s’agit très souvent d’emplois stables de la fonction publique, qui s’obtiennent sur concours.

Tout d’abord, il y a les métiers de la préservation et de la conservation du patrimoine et de la culture qui figurent au cœur du secteur de la culture. En musée ou en bibliothèque, conserver les œuvres littéraires et artistiques demande la mobilisation d’un grand nombre de professionnels. Dans ce domaine on retrouve les métiers de conservateur du patrimoine, conservateur des archives, archéologue, architecte du patrimoine, restaurateur d’œuvres d’art, régisseur d’œuvres d’art, chargé d’études documentaires et documentaliste.

Il y a aussi les métiers de la médiation culturelle qui sont plus récents. En effet, avec le développement de la culture accessible et l’internet, des professionnels en charge de l’action culturelle ont été de plus en plus demandés pour diffuser la culture partout en France. Dans les quartiers ou les maisons de retraite, la culture s’invite presque partout ! On y retrouve les métiers suivants, médiateur culturel, animateur du patrimoine, guide-conférencier de musée et monument, attaché culturel, directeur de festival, muséographe et commissaire d’exposition.

Enfin, il y a les commerciaux de la culture qui achètent, exposent et vendent les biens culturels et artistiques, vous exercez alors le métier de commissaire-priseur, expert d’art, galeriste ou acteur de vente aux enchères.

La culture sera surement la grande perdante de la crise sanitaire liée au coronavirus. Déjà le ministère de la Culture prévoit une baisse moyenne de chiffre d'affaires de 25% en 2020 par rapport à l'année 2019.

Si l’année 2020 semble bel et bien compromise, c’est tout un secteur d’activité qui se projette sur 2021 pour retrouver sa dynamique à la fois en termes de créativité mais aussi d’emplois. Alors n’hésitez pas à venir sur Direct Emploi pour répondre à nos offres d’emploi dans le secteur de la culture.
 

D'autres articles qui pourraient vous plaire

12 métiers qui recrutent dans l'hôtellerie
27/09/2021
Le secteur de l’hôtellerie qui intègre le plus souvent la restauration, est un fort pourvoyeur d’emplois. Les débouchés du milieu sont nombreux, généralement avec ou sans diplômes, ou lors de formations courtes. Vous êtes intéressé par un poste dans le domaine de l’hôtellerie ? Formations requises, tâches quotidiennes, compétences, … nous vous proposons de découvrir les 12 métiers les plus demandés dans ce secteur d’activité passionnant.

...




Les boulangers ont du pain sur la planche !
23/07/2021
La crise sanitaire actuelle et les trois confinements successifs ont poussé les Français à se questionner sur leur façon de consommer. Effectivement, beaucoup d’entre eux ont ressenti le besoin de consommer local et de soutenir « les petits commerçants » de centre-ville. En outre, la corvée des courses est devenue une belle échappatoire et le moyen de tisser des relations. Ainsi, ces établissements ont en moyenne augmenté leur chiffre d’affaires de 13 % durant cette période. Les Français attachés à cette relation privilégiée avec les commerçants ne comptent pas les laisser pour compte. Aussi, nous vous proposons dans cet article un zoom sur le métier de boulanger.

...